C'est quoi - Info-Split-Shares

Aller au contenu
Split-Shares
Qu’est-ce qu’un Split-Share

  • Un fonds Split-Share existe en créant un produit de placement qui sépare une action ou un portefeuille d’actions ordinaires en deux investissements distincts : Une action du capital (action de classe A), qui participe à l'appréciation du prix de l'actif sous-jacent sous forme de dividendes.
  • Une action privilégiée, qui reçoit le montant total des dividendes de l’actif sous-jacent et qui détient un droit préférentiel sur la valeur de l’actif net (NAV) du portefeuille.

La division d'un seul placement en deux placements distincts (actions ordinaires et privilégiées) est réalisée par la constitution d'une fiducie. La société vendra par la suite, des actions ordinaires de classe A (capital), et des actions privilégiées pour mobiliser des capitaux auprès d'investisseurs. La société utilise le produit de la vente d’actions pour acheter ensuite les actions sous-jacentes du Fonds.

Voici un exemple simpliste de la création d’un Split-Shares
 
La compagnie qui a créé le Fonds achète des actions de la Banque XYZ qu’elle a payées 25$.  Ces actions seront séparées en deux parts que le Fonds revendra sur le marché boursier.
  • Actions de classe A, qui seront vendues 10,00$
  • Actions privilégiées qui seront vendues 15,00$
C’est la raison du nom Split-Shares.

La mécanique qui gère ces fonds
 
  • Le Fonds demeure propriétaire des actions de la Banque XYZ.
  • Si la Banque XYZ donne un dividende annuel de 1,00$, ce dividende sera remis aux propriétaires des actions privilégiées.
  • Pour les actions de classe A, le Fonds va utiliser les actions de la Banque pour aller sur les marchés dérivés comme pour des options du type Covered Call.
  • Une partie de la plus-value des actions et des profits sur les marchés dérivés va servir à payer le dividende aux actionnaires des titres de classe A.
  • Le montant du dividende est fixe et prédéterminé dans le prospectus.  Par exemple, DF et DFN ont un dividende de 1,20$ par année et distribué à raison de 0,10$ mensuellement, indépendamment de la valeur du titre.  C’est le NAV qui déterminera s’il y a une distribution.

Le NAV (Net Asset Value)
La plus-value des actions du fonds et les profits ou pertes sur les produits dérivés donneront la valeur du NAV.  C’est pour cette raison que si le NAV est inférieur à 15,01$ (Quadravest), ils ne pourront payer de dividendes, sinon, ils devraient débourser des montants de leurs poches pour les payer.

Pour Quadravest, le NAV est publié deux fois par mois, soit le 1er et le 15 du mois.  C’est la valeur du 15 du mois qui déterminera s’il y aura une distribution du dividende.

Les Split-Shares ne sont pas des actions ordinaires
Une bonne partie des investisseurs achètent des Split-Shares en pensant que ces titres vont réagir comme une action ordinaire et tentent d’utiliser les outils d’analyse technique pour les négocier.  C’est une erreur.

La grande majorité du monde achète ces parts de fonds pour les dividendes, le gain en capital est limité et contrôlé par les gestionnaires du Fonds.  Ils vont régulièrement émettre de nouveaux lots du Fonds à un prix inférieur aux marchés afin d’en contrôler la valeur à l’intérieur d’une certaine fourchette.  Dans un marché volatil, la valeur des Split-Shares peut varier de façon irrationnelle par le jeu des spéculateurs.

Voici quelques différences entre les deux types de placements.
Actions : Titre d’une compagnie sur le marché boursier
Split-Shares : Titre d’un fonds à dividendes

Variations du titre
 
Actions : Par les Profits et pertes anticipés, par la vitalité du secteur, par les bases de l’économie, etc.
Split-Shares : Par un NAV plus grand que 15,00$, par la confiance des investisseurs et des spéculateurs sur l'évolution du titre, par les indices positifs.  À un degré moindre, la valeur des sous-jacents, qui sert pourtant de garantie au titre et qui sert à évaluer le NAV.

Conditions d’achat
 
Actions : Par l'analyse fondamentale, et par l'analyse technique, par l'évaluation des bénéfices futurs, etc.
Split-Shares : Avec un NAV plus grand que 15,00$, et s'il est en correction, on utilise les lignes de tendances, le volume et le pourcentage du haut du jour vs la fermeture d’hier.  Voir plus loin pour explications.  L’analyse technique a peu d’intérêt pour ce type de fonds.

Gain et perte en capital
Actions : Une action peut monter sans limites, et descendre à 0 si la compagnie ferme.
Split-Shares : Le haut est limité autour de sa valeur nominative. Pour nos Split-Shares, ça se situe entre 8$ et 10$.  Si le titre veut monter plus haut, Quadravest va émettre une nouvelle série d’actions à un prix inférieur au marché.  Ceci fait baisser sa valeur.  Et lorsque le titre est à la baisse, il y a toujours les titres sous-jacents pour le supporter.

Durée de vie
Actions : Une action va être valide tant que la compagnie est en activité et qu’il y a des actions sur le marché.
Split-Shares : Ces fonds sont émis pour une durée de vie de 5 ans.  Mais à chaque cycle, Quadravest prolonge sa durée pour une autre période de 5 ans.

Pourquoi investir dans ces fonds
 
On investit dans ces fonds pour retirer un dividende mensuel élevé.
Lors d’une correction sévère, on y investit pour faire un gain en capital élevé.

Comment maximiser les dividendes
 
Le dividende étant fixe, le rendement dépendra du prix payé pour l’action de ce fonds.  Quelques exemples selon le prix du Split-Shares. Le rendement indiqué ci-après sera celui que l’on aura lorsque le NAV aura augmenté à plus de 15,00$.
 
Pour un DF payé 3,00$, 1,20$ équivaudra à 40%
 
Pour un DF payé 4,00$, 1,20$ équivaudra à 30%
 
Pour un DF payé 6,00$, 1,20$ équivaudra à 20%
 
Pour un DF payé 8,00$, 1,20$ équivaudra à 15%
Il faut donc essayer de les acquérir lorsque le marché est en forte correction, mais à la hausse après avoir atteint son creux.

Intérêts composés
 
Une fois que le dividende est versé dans votre compte, une autre manière de le maximiser est de faire affaire avec un courtier qui peut convertir ce fond en DRIP, (un programme de réinvestissement des dividendes).  Normalement, on retrouve les DRIP dans les banques, les compagnies d’assurance, les grandes compagnies de télécom comme Bell.

Mais ces fonds n’ont pas ce genre de programme, mais le courtier Questrade a un programme qui permet de convertir tout dividende reçu en un DRIP.  C’est-à-dire que chaque mois, lorsque le dividende sera versé, Questrade va acheter un nombre entier d’actions du fonds correspondant, et ce sans frais. Que dire de mieux qu’un placement à 25% à intérêt composé?

Conseil
 
On achète ces Fonds pour du long terme, en oubliant les variations quotidiennes, car on désire recevoir un dividende mensuel élevé.  Le gain ou la perte en capital sera regardé lors de la vente de nos parts.
 

N’oubliez pas de regarder Conditions de sorties sous cet onglet Split-Shares.


Retourner au contenu