Opportunité d'investissement - Info-Split-Shares

Aller au contenu
Split-Shares
Est-il le temps d’investir à la bourse
 
 
Attention
 
Ceci n’est qu’une analyse de la situation actuelle de certains Split-Shares et n’est en aucun cas une recommandation.  Le but de ce site est de suivre l’évolution de ces titres et de vous en faire comprendre la mécanique.

Chaque mois, j’estime la valeur des NAV afin de vous aider à vous protéger et pour vous permettre de prendre de bonnes décisions avec un peu d’avance envers les autres investisseurs.

Ici, j’analyse la situation actuelle et je regarde différents scénarios selon le comportement des titres.

Alors, soyez très prudents surtout dans la situation actuelle.

J’aimerais avoir vos commentaires sur ce sujet présenté ici.

2020-03-22
Dans cette période de baisses historiques dans un contexte que personne n’a vécu, est-il le temps d’investir à la bourse ?

La crise que nous vivons est pire que celle de 1929-1930 et celle de 2008-2009.  En 2008, ce fut une crise qui a vu le secteur financier s’effondrer dû à des magouilles financières. Une grande banque américaine, Lehman Brothers, a fait faillite et des centaines d’autres ont demandé de l’aide à coup de centaines de milliards aux gouvernements, et ce à travers la planète.  Ce fut difficile, mais la vaste majorité du monde travaillait encore, on pouvait aller au resto avec des amis pour en discuter et l’on n’avait pas de contraintes pour sortir.

En 2020, le coronavirus appelé Covid-19 a été décrété de pandémie mondiale par l’OMS.  À ce jour, il y a plus de 300 000 cas qui ont été répertoriés et plus de 13 000 décès en l’espace d’un mois.  Les décrets gouvernementaux à travers le monde obligent les commerces à fermer, les restos à fermer, toutes les écoles sont fermées, les transports par avions et par bateaux sont arrêtés et les frontières sont fermées.  Le nombre de chômeurs augmente par dizaines de milliers de personnes chaque jour.

Les marchés boursiers ont perdu plus de 35% et le baril de pétrole a baissé de 45% tout ça en un mois.

Donc, c’est du jamais vu et nos placements y ont goûté.  Donc la question « Est-il le temps d’investir à la bourse ? » est-elle pertinente ?

À première vue, la réponse est non, j’ai plutôt tendance à être 100% liquide. J’ai assumé mes pertes et je suis liquide. Mais les baisses extrêmes que nous avons eues ouvrent la porte à des opportunités fort intéressantes.  Regardons le comportement de nos Split-Shares.  Je vais les prendre un par un et voir s’il y a des opportunités pour effacer une bonne partie de nos pertes.

Pour une partie de la compréhension de ce qui va suivre, aller voir sous ce même onglet la page Conditions d’entrées.  Non pas que nous avons un signal d’entrée, même si ça l'a passé proche cette semaine, mais c’est pour mieux comprendre la philosophie derrière ce plan de trading.

 
 
Afin d’alléger cette page, et les autres, je vais mettre l’analyse des quatre Split-Shares dans des pages différentes.  Alors, cliquer sur les liens qui suivent pour voir le détail de chaque titre.
 

Je vais regarder avec vous le cas de DF et ça sera à vous de compléter avec les trois autres Split-Shares.

Le cas de DF
Comme on l’a vu dans l’analyse de DF, la ligne de support à 2,64$, semble être très résiliente.  Elle n’a jamais été dépassée depuis que le titre existe, soit depuis novembre 2006.  Ça nous donne donc un bon point de référence.

Dans la situation actuelle, sur les 7 derniers jours, la valeur du titre est venue s’appuyer sur cette ligne à 5 reprises.  Et il a oscillé à la hausse et à la baisse chaque jour. Après une forte baisse des marchés, les chasseurs d’aubaines arrivent et font remonter les titres.  Étant donné que les problèmes mondiaux sont loin d’être réglés, les marchés baissent à nouveau le lendemain.

(Par exemple ce dimanche soir, les Futures du Dow Jones sont à -796$ soit un peu à la hausse vs les -954$ 1h30 au paravent.)

Achat limite
L’idée est de faire une offre d’achat limite par exemple à 2,70$ comme actuellement ce dimanche soir, alors que le titre a fermé vendredi à 2,91$.  Si le prix baisse à 2,70$, l’ordre d’achat sera exécuté à 2,70$ ou plus bas selon les quantités disponibles.  Dès que l’ordre sera exécuté, on le remet en vente à 3,10$, car le prix a monté autour de cette valeur le ou les jours suivants.  Ce qui pourrait nous donner un rendement de 15%.

On surveille bien les marchés et les futures pour voir où ça s’en va.  Le jour où les infections au Covid-19 vont diminuer, les marchés vont rebondir et au prix où l'on aura payé DF, on pourra faire un gros gain en capital.  Et le jour où son NAV sera supérieur à 15,00$ le dividende de 1,20$ va représenter un revenu fort intéressant.
 
Attention, avant que le NAV ne vienne à plus de 15,00$, il pourrait s’écouler plus d’un an.

Le tableau qui suit montre l’évolution des NAV en date du 15 mars où l’on constate que celui de DF est le plus loin de cette valeur, soit à -19%.  Celui qui atteindra le plus rapidement les 15,00$ est le DFN, car il est qu’à 2,8% en bas du NAV.

  

 
 
Retourner au contenu